Archives du mot-clé Nicki Minnaj

Lana Fucking Del Rey

C’est marrant la perception que tout le monde a de Lana Del Rey juste parce qu’elle est blanche. Elle aura beau appeler un album Norman Fucking Rockwell, la presse lui collera toujours une étiquette de sainte nitouche à chaque fois.

Quand Le Parisien titre Lana Del Rey : un nouvel album tout en douceur je me demande vraiment si on a écouté le même album. Parce que bon l’album débute par un : « Goddamn, man-child

You fucked me so good that I almost said, « I love you » ».

Peu importe le nombre de Fuck, shit, bitch par chanson, elle garde pour les médias cette image de blanche pure et douce.

Extrait de la critique du Parisien

À la limite on pourrait dire que ce disque a un vibe nostalgique. Mais c’est le cas pour tout avec Lana Del Rey c’est dans ce qu’elle dégage, on la croirait sorti tout droit d’une gravure des années 60, c’est pas nouveau.

Mais c’est pas parce que Lana Del Rey chuchote à vos oreilles, qu’on doit faire abstraction du fait qu’il y’a rien de délicat dans cet album. Ses lyrics sont assez crus, sa vidéo Doin’ Time a un côté voyeuriste que je ne lui reproche nullement mais qu’on ne peut pas ignorer. Des chanteuses noires comme Rihanna, Normani par exemple se sont fait hyper sexualiser pour moins que ça.

Imaginez le clip de Doin’ Time avec Nicki Minnaj à la place de Lana par exemple et ce serai déjà pas les mêmes éléments de langage.

Ma réaction devant Lana Géante et Dieu sait que je suis une meuf bizarre

Le même journal (Le Parisien donc) soulignait dans la même semaine le style provocateur de la rappeuse américaine pour parler de sa retraite par exemple. Alors qu’on leur a rien demandé…

Quand on vous dit que même en Pop Culture les perceptions sont influencées par la couleur de peau ! La preuve par A + B.

.

.

.

Pour plus de Pop Culture n’hésitez pas à me suivre sur Instagram et Twitter : @miladytay

Super Megan

Megan thee Stallion est la meilleure chose qui pouvait arriver au monde du rap et à la pop culture. Sa capacité à fédérer autour d’elle plein de femmes du milieu et sa fan girl attitude font d’elle une personne vraiment spéciale.

En plus de son talent, sa capacité à tisser des liens avec les autres femmes de sa catégorie (Lizzo, SZA, Nicki Minnaj) nous en dit long sur sa personnalité.

Voir les femmes noires exceller, être aimée, heureuses et avoir du succès peut-être irritant pour beaucoup de gens. Rien que le fait de s’assumer en étant bien dans sa peau dérange les mysoginoirs. Mais le bonheur des jeunes femmes noires qui voient en elle un role model suffit à me rendre le sourire.

https://www.instagram.com/p/B04pW_JhYK9/?igshid=c6q4liovyspu

Lizzo & Megan Thee Stallion

Un vent de fraîcheur texan on vous dit ! Droite dans ses bottes et sans chichi, elle refuse de prendre part aux polémiques futiles que tout le monde cherche à créer entre elle et Minnaj par exemple.

Son truc c’est l’empowerment de la femme noire ; elle veut juste qu’on profite de sa musique en ayant un hot girl summer et nous avions clairement besoin de ce genre d’énergie !

Son authenticité me parle tellement. De la même manière que le succès d’Aya Nakamura m’avait touchée. Une brown skin girl de la nouvelle génération qui dit non à la politique de respectabilité et donne de l’amour à ses consœurs, c’est tellement émouvant 💕